L'écran d'édition a besoin d'au moins 450 pixels en horizontal. Veuillez faire tourner votre écran ou utiliser un écran plus grand.

Grammaire 11

a) L’adjectif

L’adjectif a toujours une forme masculine et une forme féminine au singulier mais une forme commune au pluriel. Les formes ont la terminaison -o ـܐ (m.), -to/-ṯo ـܬ݂ܐ܇ـܬܐ (f.) und -e ـܶܐ (Pl.):

m.Sg. f.Sg. Pl.  
rabo ܪܰܒܐ rabṯo ܪܰܒܬ݂ܐ rabe ܪܰܒܶܐ grand
šafiro ܫܰܦܝܪܐ šafërto ܫܰܦܷܪܬܐ šafire ܫܰܦܝܪܶܐ beau
komo ܟܳܡܐ këmto ܟܷܡܬܐ kome ܟܳܡܶܐ noir
baṭilo ܒܰܛܝܠܐ baṭëlto ܒܰܛܷܠܬܐ baṭile ܒܰܛܝܠܶܐ fatigué
basimo ܒܰܣܝܡܐ basëmto ܒܰܣܷܡܬܐ basime ܒܰܣܝܡܶܐ bon (goût)
raḥuqo ܪܰܚܘܩܐ raḥëqto ܪܰܚܷܩܬܐ raḥuqe ܪܰܚܘܩܶܐ éloigné
qariwo ܩܰܪܝܘܐ qaruto ܩܰܪܘܬܐ qariwe ܩܰܪܝܘܶܐ proche
L’adjectif épithète suit le nom. L’adjectif s’accorde en genre et en nombre au substantif qu’il qualifie:
m. aḥuno rabo un grand frère ܐܰܚܘܢܐ ܪܰܒܐ
qubco šacuṯo un bonnet jaune ܩܘܒܥܐ ܫܰܥܘܬ݂ܐ
f. qemësto këmto une chemise noire ܩܶܡܷܣܬܐ ܟܷܡܬܐ
dašëšto qayërto un riz au lait froid ܕܰܫܷܫܬܐ ܩܰܝܷܪܬܐ
pl. tene basime de bonnes figues ܬܶܢܶܐ ܒܰܣܝܡܶܐ
gërwe semoqe des chaussettes rouges ܓܷܪܘܶܐ ܣܶܡܳܩܶܐ
Quand le substantif est déterminé par l’article, l’adjectif l’est également sans devoir lui-même prendre l’article:
m. u aḥuno rabo le grand frère ܐܘ ܐܰܚܘܢܐ ܪܰܒܐ
f. i qemësto këmto la chemise noire ܐܝ ܩܶܡܷܣܬܐ ܟܷܡܬܐ
Pl. ag gërwe semoqe les chaussettes rouges ܐܰܓ ܓܷܪܘܶܐ ܣܶܡܳܩܶܐ
En tant qu’attribut (prédicat) d’une phrase, l’adjectif sera suivi de la copule:
m. u aḥuno rabo yo le frère est grand ܐܘ ܐܰܚܘܢܐ ܪܰܒܐ ܝܐ
f. i qemësto këmto yo la chemise est noire ܐܝ ܩܶܡܷܣܬܐ ܟܷܡܬܐ ܝܐ
pl. ag gërwe semoqe ne les chaussettes sont rouges ܐܰܓ ܓܷܪܘܶܐ ܣܶܡܳܩܶܐ ܢܶܐ
Quand le substantif, sujet de la phrase, n’a pas d’article, ces phrases signifient:
m. aḥuno rabo yo c’est un grand frère ܐܰܚܘܢܐ ܪܰܒܐ ܝܐ
f. qemësto këmto yo c’est une chemise noire ܩܶܡܷܣܬܐ ܟܷܡܬܐ ܝܐ
pl. gërwe semoqe ne ce sont des chaussettes rouges ܓܷܪܘܶܐ ܣܶܡܳܩܶܐ ܢܶܐ

b) Les prépositions

1. Les prépositions en général

Les prépositions les plus fréquentes sont b ܒـ „dans, à (locatif)“, bëṯr ܒܷܬ݂ܪ „derrière“, cal ܥܰܠ „sur“, cam ܥܰܡ „avec“, gab ܓܰܒ „chez, auprès de“, l ܠـ „pour, à, vers“, laf ܠܰܦ „(en)vers“, m ܡـ, me ܡܶܐ „de (origine)“, qëm ܩܷܡ „devant“, s ܣـ, se ܣܶܐ „chez, (au)près de“, taḥt ܬܰܚܬ „sous, en dessous“.

Les prépositions courtes fusionnent avec l’article:

b-/ܒـ bu bayto ܒܘ ܒܰܝܬܐ „à (dans) la maison“, bi qriṯo ܒܝ ܩܪܝܬ݂ܐ „au (dans le) village“, bak karme ܒܰܟ ܟܰܪܡܶܐ „dans les vignobles“
l-/ܠـ lu bayto ܠܘ ܒܰܝܬܐ „à (vers) la maison“,li qriṯo ܠܝ ܩܪܝܬ݂ܐ „au (vers le) village“, lak karme ܠܰܟ ܟܰܪܡܶܐ „aux vignobles“
m-/ܡـ mu bayto ܡܘ ܒܰܝܬܐ „de la maison“, mi qriṯo ܡܝ ܩܪܝܬ݂ܐ „du village“, mak karme ܡܰܟ ܟܰܪܡܶܐ „des vignobles“
s-/ܣـ su bayto ܣܘ ܒܰܝܬܐ „près de la maison“, si qriṯo ܣܝ ܩܪܝܬ݂ܐ „près du village“, sak karme ܣܰܟ ܟܰܪܡܶܐ„près des vignobles“

2. Les prépositions avec suffixes

Les prépositions peuvent prendre les suffixes pronominaux et, dans ce cas, leur forme change. Les suffixes pronominaux que prennent les prépositions sont identiques aux formes brèves des suffixes possessifs (cfr. grammaire 3a.2). Devant les suffixes, les prépositions prennent les formes suivantes:

Préposition Préposition avec suffixes
b ܒـ eb-/ab- ܐܶܒـ ܆ ܐܰܒـ
l ܠـ el-/al- ܐܶܠـ ܆ ܐܰܠـ
m ܡـ mën-/men- ܡܷܢـ ܆ ܡܶܢـ
cal ܥܰܠ acl- ܐܰܥܠـ
cam ܥܰܡ acm- ܐܰܥܡـ
s ܣـ sid-/sëd- ܣܝܕ ܆ ܣܷܕ
Les prépositions bëṯr ܒܷܬ݂ܪ „derrière“ et taḥt ܬܰܚܬ „sous“ ont soit besoin de suffixes pronominaux, soit d’être placées devant un substantif avec l’article:
bëṯre ܒܷܬ݂ܪܶܗ derrière lui
bëṯr u bayto ܒܷܬ݂ܪ ܐܘ ܒܰܝܬܐ derrière la maison
taḥta ܬܰܚܬܰܗ en dessous d’elle
taḥt i ṭëbliṯo ܬܰܚܬ ܐܝ ܛܷܒܠܝܬ݂ܐ en dessous de la table
Prépositions avec suffixes pronominaux:
  l- ܠـ b- ܒـ m- ܡـ
Singulier            
3ème m. ele ܐܶܠܶܗ ebe ܐܶܒܶܗ mene ܡܶܢܶܗ
3ème f. ela ܐܶܠܰܗ eba ܐܶܒܰܗ mena ܡܶܢܰܗ
2ème m. elux ܐܶܠܘܟ݂ ebux ܐܶܒܘܟ݂ menux ܡܶܢܘܟ݂
2ème f. elax ܐܶܠܰܟ݂ ebax ܐܶܒܰܟ݂ menax ܡܶܢܰܟ݂
1ère eli ܐܶܠܝ ebi ܐܶܒܝ meni ܡܶܢܝ
Pluriel            
3ème elayye, alle ܐܶܠܰܝـܝܶܗ܆ ܐܰܠܠܶܗ ebayye, appe ܐܶܒܰܝـܝܶܗ܆ ܐܰܦ̇ܦܶ̇ܗ menayye, mënne ܡܶܢܰܝـܝܶܗ܆ ܡܷܢܢܶܗ
2ème elayxu, alxu ܐܶܠܰܝܟ݂ܘ܆ ܐܰܠܟ݂ܘ ebayxu, abxu ܐܶܒܰܝܟ݂ܘ܆ ܐܰܒܟ݂ܘ menayxu, mënxu ܡܶܢܰܝܟ݂ܘ܆ ܡܷܢܟ݂ܘ
1ère elayna, elan ܐܶܠܰܝܢܰܐ܆ ܐܶܠܰܢ ebayna, eban ܐܶܒܰܝܢܰܐ܆ ܐܶܒܰܢ menayna, menan ܡܶܢܰܝܢܰܐ܆ ܡܶܢܰܢ
  cal ܥܰܠ cam ܥܰܡ s- ܣـ
Singulier            
3ème m. acle ܐܰܥܠܶܗ acme ܐܰܥܡܶܗ side ܣܝܕܶܗ
3ème f. acla ܐܰܥܠܰܗ acma ܐܰܥܡܰܗ sida ܣܝܕܰܗ
2ème m. aclux ܐܰܥܠܘܟ݂ acmux ܐܰܥܡܘܟ݂ sidux ܣܝܕܘܟ݂
2ème f. aclax ܐܰܥܠܰܟ݂ acmax ܐܰܥܡܰܟ݂ sidax ܣܝܕܰܟ݂
1ère acli ܐܰܥܠܝ acmi ܐܰܥܡܝ sidi ܣܝܕܝ
Pluriel            
3ème aclayye ܐܰܥܠܰܝـܝܶܗ acmayye ܐܰܥܡܰܝـܝܶܗ sidayye, sëtte ܣܝܕܰܝـܝܶܗ܆ ܣܷܬܬܶܗ
2ème aclayxu ܐܰܥܠܰܝܟ݂ܘ acmayxu ܐܰܥܡܰܝܟ݂ܘ sidayxu, sëtxu ܣܝܕܰܝܟ݂ܘ܆ ܣܷܬܟ݂ܘ
1ère aclayna, aclan ܐܰܥܠܰܝܢܰܐ܆ ܐܰܥܠܰܢ acmayna, acman ܐܰܥܡܰܝܢܰܐ܆ ܐܰܥܡܰܢ sidayna, sidan ܣܝܕܰܝܢܰܐ܆ ܣܝܕܰܢ
Les formes du pluriel peuvent avoir une variante brève et une variante longue qui ont le même sens.