L'écran d'édition a besoin d'au moins 450 pixels en horizontal. Veuillez faire tourner votre écran ou utiliser un écran plus grand.

Grammaire 10

a) La relation génitivale

La relation génitivale est exprimée au moyen de la particule /d/:

kilo d tene un kilo de figues ܟܝܠܐ ܕܬܶܢܶܐ
šušaye d ḥamro une bouteille de vin ܫܘܫܰܝܶܐ ܕܚܰܡܪܐ
koso d bira un verre de bière ܟܳܣܐ ܕܒܝܪܰܐ
yawmo d mawlodo anniversaire (litt. jour de naissance) ܝܰܘܡܐ ܕܡܰܘܠܳܕܐ
Quand un terme de la relation génitivale est déterminé par l’article, le second terme doit aussi prendre l’article:
u šqolo du waxam l’achat des marchandises ܐܘ ܫܩܳܠܐ ܕܘ ܘܰܟ݂ܰܡ
i luḥo du šqolo la liste de courses ܐܝ ܠܘܚܐ ܕܘ ܫܩܳܠܐ
i dukano daj jule le magasin de vêtements ܐܝ ܕܘܟܰܢܐ ܕܰܔ ܔܘܠܶܐ
Dans le cas où le premier terme est un substantif qui peut prendre les formes brèves des suffixes possessifs (cfr. grammaire 5a.2), il peut prendre ce suffixe dans une liaison génitivale déterminée par l’article. Dans ce cas, seulement le deuxième terme prendra l’article:
falga di šato la moitié de l’année ܦܰܠܓܰܗ ܕܝ ܫܰܬܐ
yawme du mawlodo l’anniversaire (le jour de la naissance) ܝܰܘܡܶܗ ܕܘ ܡܰܘܠܳܕܐ
ëšme du kalbo le nom du chien ܐܷܫܡܶܗ ܕܘ ܟܰܠܒܐ
Dans une construction déterminée, le second terme peut également prendre le suffixe possessif à la place de l’article:
abre d cammi le fils de mon oncle (paternel) ܐܰܒܪܶܗ ܕܥܰܡܡܝ
barṯa d camṯe la fille de sa (m.) tante (paternelle) ܒܰܪܬ݂ܰܗ ܕܥܰܡܬ݂ܶܗ
bayte d babux la maison de ton (m.) père ܒܰܝܬܶܗ ܕܒܰܒܘܟ݂
ḥoṯa d eman la sœur de notre mère ܚܳܬ݂ܰܗ ܕܐܶܡܰܢ
Quelques expressions figées sont formées à partir d’une relation génitivale:
falge d yawmo midi ܦܰܠܓܶܗ ܕܝܰܘܡܐ
falge d lalyo minuit ܦܰܠܓܶܗ ܕܠܰܠܝܐ
yawme d ḥušabo dimanche ܝܰܘܡܶܗ ܕܚܘܫܰܒܐ
yawme d arbco mercredi ܝܰܘܡܶܗ ܕܐܰܪܒܥܐ
riša di šato le nouvel an ܪܝܫܰܗ ܕܝ ܫܰܬܐ

b) Les pronoms possessifs indépendants

Les pronoms possessifs indépendants seront formés à partir d’une base diḏ- ܕܝܕ݂ـ en l’associant avec les suffixes possessifs de forme brève (grammaire 5a.2):

  Singulier Pluriel
1ère pers. diḏi mon ܕܝܕ݂ܝ diḏan nôtre(s) ܕܝܕ݂ܰܢ
2ème pers.

diḏux

diḏax 

ton/ta (m.)

ton/ta (f.)

ܕܝܕ݂ܰܟ

ܕܝܕ݂ܘܟ݂

dëṯxu vôtre(s) ܕܷܬ݂ܟ݂ܘ
3ème pers.

diḏe

diḏa

son/sa (m.)

son/sa (f.)

ܕܝܕ݂ܰܗ

ܕܝܕ݂ܶܗ

dëṯṯe leur(s) ܕܷܬ݂ܬ݂ܶܗ
Exemples:
aḥ ḥaqloṯani diḏan ne Ces champs nous appartiennent (litt.: sont à nous). ܐܰܚ ܚܰܩܠܳܬ݂ܰܢܝ ܕܝܕ݂ܰܢ ܢܶܐ
koḥozina ḥawrone me diḏan Nous voyons des amis à nous. ܟܳܚܳܙܝܢܰܐ ܚܰܘܪܳܢܶܐ ܡܶܐ ܕܝܕ݂ܰܢ
makinat modern xud dëṯxu Des machines modernes comme les vôtres. ܡܰܟܝܢܰܬ ܡܳܕܶܪܢ ܟ݂ܘܕ ܕܷܬ݂ܟ݂ܘ