L'écran d'édition a besoin d'au moins 450 pixels en horizontal. Veuillez faire tourner votre écran ou utiliser un écran plus grand.

 Grammaire 15

a) Conjugaison de la forme IIp

1. Conjugaison du présent

La base du présent de la forme IIp suit le schème mizaban- ܡܝܙܰܒܰܢ avant les suffixes de conjugaison commençant par une consonne et mizabn- ܡܝܙܰܒܢ avant les suffixes commençant par une voyelle. Cette base passive se distingue de l’active par le préfixe mi- ܡܝ. Voici la conjugaison du verbe mizaban ܡܺܝܙܰܒܰܢ « être vendu » comme exemple :

 

Singulier

Pluriel

3ème p. (m.)

mizaban

ܡܺܝܙܰܒܰܢ

mizabni

ܡܺܝܙܰܒܢܝ

3ème p. (f.)

mizabno

ܡܺܝܙܰܒܢܐ

2ème p.

mizabnat

ܡܺܝܙܰܒܢܰܬ

mizabnitu

ܡܺܝܙܰܒܢܝܬܘ

1ère p. (m.)

mizabanno

ܡܺܝܙܰܒܰܢܢܳܐ

mizabnina

ܡܺܝܙܰܒܢܝܢܰܐ

1ère p. (f.)

mizabnono

ܡܺܝܙܰܒܢܳܢܳܐ

Exemples de la forme IIp au présent et au futur :

U gëšmo komifalaġ l arbco falqe rišoye.

Le corps est divisé en quatre parties principales.

ܐܘ ܓܘܫܡܐ ܟܳܡܝܦܰܠܰܓ݂ ܠܐܰܪܒܥܐ ܦܰܠܩܶܐ ܪܝܫܳܝܶܐ.

Bëṯër csar daqqat komikamal u zabno.

Dans dix minutes, le temps est écoulé.

ܒܷܬ݂ܷܪ ܥܣܰܪ ܕܰܩܩܰܬ ܟܳܡܝܕܟܰܡܰܠ ܐܘ ܙܰܒܢܐ.

Komizabni ab bote harke b ṭimo.

Ici, les maisons se vendent cher.

ܟܳܡܝܙܰܒܢܝ ܐܰܒ ܒܳܬܶܐ ܗܰܪܟܶܐ ܒܛܝܡܐ.

Bënyono ḥaṯo d cito komiqadaš.

Une nouvelle église est consacrée.

ܒܷܢܝܳܢܐ ܚܰܬ݂ܐ ܕܥܝܬܐ ܟܳܡܝܩܰܕܰܫ.

Gёd miḥalqina mu Swed.

Nous allons être expulsés de Suède.

ܓܷܕ ܡܝܚܰܠܩܝܢܰܐ ܡܘ ܣܘܶܕ.

2. Conjugaison du prétérit

La base du prétérit à la forme IIp est prononcée mzaban- ܡܙܰܒܰܢ avant des suffixes commençant par une consonne et mzabn- ܡܙܰܒܢ avant les suffixes commençant par une voyelle. Voici la conjugaison du verbe mzaban- ܡܙܰܒܰܢ « être vendu » comme exemple :

 

Singulier

Pluriel

3ème p. (m.)

mzaban

ܡܙܰܒܰܢ

mzabni

ܡܙܰܒܢܝ

3ème p. (f.)

mzabno

ܡܙܰܒܢܐ

2ème p.

mzabnat

ܡܙܰܒܢܰܬ

mzabnitu

ܡܙܰܒܢܝܬܘ

1ère p. (m.)

mzabanno

ܡܙܰܒܰܢܢܐ

mzabnina

ܡܙܰܒܢܝܢܰܐ

1ère p. (f.)

mzabnono

ܡܙܰܒܢܳܢܳܐ

Exemples de la forme IIp au prétérit :

U Abrohëm mcayan w bëṯër mḥawal lab beṯ krihe.

Abrohëm a été examiné et ensuite, transféré à l’hôpital.

ܐܘ ܐܰܒܪܳܗܷܡ ܡܥܰܝܰܢ ܘܒܷܬ݂ܷܪ ܡܚܰܘܰܠ ܠܰܒ ܒܶܬ݂ ܟܪܝܗܶܐ.

Kulxu mzabnitu.

Vous avez tous été vendus.

ܟܘܠܟ݂ܘ ܡܙܰܒܢܝܬܘ.

Mḥalqono mu disko.

J’ai été éjectée de la discothèque.

ܡܚܰܠܩܳܢܐ ܡܘ ܕܝܤܟܐ.

 

b) Conjugaison de la forme IIIp

La forme IIIp s’identifie par le -t- ܬ infixe. Tout comme les verbes verbes de la forme IIp, les verbes de la forme IIIp sont formés en leur ajoutant le préfixe mita- ܡܝܬܰ au présent et mta- ܡܬܰ au prétérit. Par exemple : ltm ܠܬܡ IIIp mitaltam – mtaltam ܡܝܬܰܠܬܰܡ - ܡܬܰܠܬܰܡ « être collecté, rassemblé » ; dcr ܕܥܪ IIIp mitadcar – mtadcar ܡܝܬܰܕܥܰܪ – ܡܬܰܕܥܰܪ « être ramené, renvoyé » ; cmr ܥܡܪ IIIp mitacmar – mtacmar ܡܝܬܰܥܡܰܪ - ܡܬܰܥܡܰܪ « être construit »; fhm ܦܗܡ IIIp mitafham - mtafham ܡܝܬܰܦܗܰܡ - ܡܬܰܦܗܰܡ « être expliqué, être rendu compréhensible ».

    

1. Conjugaison du présent

Comme aux autres formes dérivées, la base du présent apparaît sous deux formes différentes. Devant les suffixes commençant par une consonne, la base est mitaltam- ܡܝܬܰܠܬܰܡ et devant les suffixes commençant par une voyelle, c’est mitaltm- ܡܝܬܰܠܬܡ.

Voici la conjugaison du verbe ltm ܠܬܡ IIIp mitaltam ܡܺܝܬܰܠܬܰܡ « être collecté, rassemblé » comme exemple :

 

Singulier

Pluriel

3ème p. (m.)

mitaltam

ܡܺܝܬܰܠܬܰܡ

mitaltmi

ܡܺܝܬܰܠܬܡܺܝ

3ème p. (f.)

mitaltmo

ܡܺܝܬܰܠܬܡܳܐ

2ème p.

mitaltmat

ܡܺܝܬܰܠܬܡܰܬ

mitaltmitu

ܡܺܝܬܰܠܬܡܝܬܘ

1ère p. (m.)

mitaltamno

ܡܺܝܬܰܠܬܰܡܢܳܐ

mitaltmina

ܡܺܝܬܰܠܬܡܝܢܰܐ

1ère p. (f.)

mitaltmono

ܡܺܝܬܰܠܬܡܳܢܳܐ

Remarque :

Avant les suffixes commençant par une voyelle (3.f.sg., 2.sg., 1.f.sg., 1./2./3. pl.), la suite de trois consonnes à la fin de la base -ltm- ܠܬܡ  peut être changée en -latm- ܠܰܬܡ ou bien -lёtm- ܠܷܬܡ afin de faciliter la prononciation.

Exemple de la forme IIIp au présent :

Ak kṯowe kolozam mitasalmi lu mёlfono.

Les livres doivent être livrés au professeur.

ܐܰܟ ܟܬ݂ܳܘܶܐ ܟܳܠܳܙܰܡ ܡܝܬܰܣܰܠܡܝ ܠܘ ܡܷܠܦܳܢܐ.

U bayto gёd mitacmar xayifo inaqla d howe šaġole.

La maison sera construite rapidement s’il y a des ouvriers.

ܐܘ ܒܰܝܬܐ ܓܷܕ ܡܝܬܰܥܡܰܪ ܟ݂ܰܝܝܦܐ ܐܝܢܰܩܠܰܐ ܕܗܳܘܶܐ ܫܰܓ݂ܳܠܶܐ.

Az zuze lo komitaltmi mi šuqo.

L’argent ne se récolte pas dans la rue.

ܐܰܙ ܙܘܙܶܐ ܠܐ ܟܳܡܝܬܰܠܬܡܝ ܡܝ ܫܘܩܐ.

 2. Conjugaison du prétérit

Au prétérit, les bases sont mtaltam- ܡܬܰܠܬܰܡ et mtaltm- ܡܬܰܠܬܡ :

 

Singulier

Pluriel

3ème p. (m.)

mtaltam

ܡܬܰܠܬܰܡ

mtaltmi

ܡܬܰܠܬܡܺܝ

3ème p. (f.)

mtaltmo

ܡܬܰܠܬܡܳܐ

2ème p.

mtaltmat

ܡܬܰܠܬܡܰܬ݁

mtaltmitu

ܡܬܰܠܬܡܺܝܬ݁ܽܘ

1ère p.(m.)

mtaltamno

ܡܬܰܠܬܰܡܢܳܐ

mtaltmina

ܡܬܰܠܬܡܺܝܢܰܐ

1ère p.(f.)

mtaltmono

ܡܬܰܠܬܡܳܢܳܐ

Remarque :

La même règle qu’au présent s’applique. Quand la base précède un suffixe commençant par une voyelle (3.f.sg., 2.sg., 1.f.sg., 1./2./3. pl.), la suite de trois consonnes à la fin de la base -ltm- ܠܬܡ peut être changée en -latm- ܠܰܬܡ ou bien -lёtm- ܠܷܬܡ.

Exemples de la forme IIIp au prétérit :

Ar raḏoyoṯe gniwe mtasalmi lam more.  

Les voitures volées ont été rendues à leurs propriétaires.  

ܐܰܪ ܪܰܕ݂ܳܝܳܬ݂ܶܐ ܓܢܝܘܶܐ ܡܬܰܣܰܠܡܝ ܠܰܡ ܡܳܪܶܐ.

An esore d bayn an aṯrawoṯayḏan mtaqaṭci.

Les relations entre nos pays ont été rompues.

ܐܢ ܐܶܣܳܪܶܐ ܕܒܰܝܢ ܐܰܢ ܐܬ݂ܪܰܘܳܬ݂ܰܝܕ݂ܰܢ ܡܬܰܩܰܛܥܝ.

Qay mtasṭar hul ucdo cal u camlo bišo?

Pourquoi la mauvaise action a-t-elle été cachée jusqu’à maintenant ?

ܩܰܝ ܡܬܰܣܛܰܪ ܗܘܠ ܐܘܥܕܐ ܥܰܠ  ܐܘ ܥܰܡܠܐ ܒܝܫܐ؟

Lo mtawlfitu mede doronoyo cal u kёnšo.

On ne vous a pas enseigné quelque chose de moderne sur la société.

ܠܐ ܡܬܰܘܠܦܝܬܘ ܡܶܕܶܐ ܕܳܪܳܢܳܝܐ ܥܰܠ ܐܘ ܟܷܢܫܐ.

 c) L’infinitif

1. La forme de l’infinitif

L’infinitif se construit comme ceci en fonction de la forme dérivée :

1) Forme I

grošo (grš I)

tirer

ܓܪܳܫܐ (ܓܪܫ)

syomo (sym I)

faire

ܣܝܳܡܐ (ܣܝܡ)

bxoyo (bxy I)

pleurer

ܒܟ݂ܳܝܐ (ܒܟ݂ܝ)

lqoyo (lqy I)

rencontrer

ܠܩܳܝܐ (ܠܩܝ)

zwono (zwn I < zbn)

acheter

ܙܘܳܢܐ (ܙܘܢ < ܙܒܢ)

 De nombreux infinitifs de la forme I sont irréguliers. Voici les plus fréquents :

mazlo (ʾzy I< ʾzl)

s'en aller

ܡܰܙܠܐ (ܐܙܝ > ܐܙܠ I)

mamro  (ʾmr I)

dire

ܡܰܡܪܐ (ܐܡܪ I)

mahwo (ʾby I)

donner

ܡܰܗܘܐ (ܐܒܝ I)

maṯyo (ʾṯy I)

venir

ܡܰܬ݂ܝܐ (ܐܬ݂ܝ I)

maḏco (ʾḏc I< yḏc)

connaître

ܡܰܕ݂ܥܐ (ܐܕ݂ܥ < ܝܕ݂ܥ I)

 Exception:

muklo (ʾkl I)

manger

ܡܘܟܠܐ (ܐܟܠ)

 2) Forme II

cedolo (cdl II)

ajuster ; arranger

ܥܶܕܳܠܐ (ܥܕܠ II)

qetolo (qtl II)

combattre

ܩܶܬܳܠܐ (ܩܬܠ II)

jerobo (jrb II)

essayer

ܔܶܪܳܒܐ (ܔܪܒ II)

zebono (zbn II)

vendre

ܙܶܒܳܢܐ (ܙܒܢ II)

šedoro (šdr II)

envoyer

ܫܶܕܳܪܐ (ܫܕܪ II)

3) Forme III

tёrmišo (rmš III)

bouger ; mouvoir

ܬܷܪܡܝܫܐ (ܪܡܫ III)

tёrhiṭo (rhṭ III)

faire courir

ܬܷܪܗܝܛܐ (ܪܗܛ III)

tёltimo (ltm III)

collecter ; rassembler

ܬܷܠܬܝܡܐ (ܠܬܡ III)

tёqriyo (qry III)

enseigner ; faire lire

ܬܷܩܪܝܝܐ (ܩܪܝ III)

tёrkiwo (rkw III)

constituer

ܬܷܪܟܝܘܐ (ܪܟܘ III)

Les verbes ayant une première ou une deuxième radicale faible construisent leur infinitif un peu différemment :

telifo (ylf III)

enseigner

ܬܶܠܝܦܐ (ܝܠܦ III)

tekiwo (kyw III)

faire mal

ܬܶܟܝܘܐ (ܟܝܘ III)

 2. Usages de l’infinitif

L’infinitif en surayt est presque utilisé comme un simple substantif (nom). Dans cette leçon, les formes suivantes ont été utilisées :

ṭcoyo (ṭcy I) daġ ġame

oublier les soucis

ܛܥܳܝܐ (ܛܥܝ I) ܕܰܓ݂ ܓ݂ܰܡܶܐ

tërhiṭo (rhṭ III) d sësye

l’équitation (litt. faire courir des chevaux)

ܬܷܪܗܝܛܐ (ܪܗܛ III) ܕܣܷܣܝܶܐ

tërmišo (rmš III) du gušmo

bouger le corps

ܬܷܪܡܝܫܐ (ܪܡܫ III) ܕܘ ܓܘܫܡܐ

u qmoro (qmr I) du muroyo

gagner le match

ܐܘ ܩܡܳܪܐ (ܩܡܪ I) ܕܘ ܡܘܪܳܝܐ

šyoro (šyr I)

skier

ܫܝܳܪܐ (ܫܝܪ I)

sloqo (slq I) d ṭuro

escalader la montagne

ܣܠܳܩܐ (ܣܠܩ I) ܕܛܘܪܐ

qloco (qlc I) d bësëklet

rouler à vélo

ܩܠܳܥܐ (ܩܠܥ I) ܕܒܷܣܷܟܠܶܬ

ḥyoṣo (ḥyṣ I) d gušmo

fitness

ܚܝܳܨܐ (ܚܝܨ I) ܕܓܘܫܡܐ