L'écran d'édition a besoin d'au moins 450 pixels en horizontal. Veuillez faire tourner votre écran ou utiliser un écran plus grand.

Particularités du système d’écriture

1. Dans l’écriture syriaque (araméenne), tous les mots qui, en écriture latine, commencent par une voyelle seront écrits avec un /Olaf ܐ/ au début.

aṯro pays ܐܰܬ̣ܪܐ
ono moi, je ܐܳܢܐ
ëšmo nom ܐܷܫܡܐ
emo mère ܐܶܡܐ
iḏo main ܐܝܕ݂ܐ
ucdo maintenant ܐܘܥܕܐ

2. La voyelle /o/ à la fin d’un mot sera toujours écrite au moyen d’un /Olaf ܐ/ sans le signe vocalique /Zqofo ܳ /. Cfr. exemple au point 1.

3. Les voyelles /a/ et /e/ à la fin d’un mot seront également exprimées par un /Olaf ܐ/ mais en y ajoutant le signe vocalique /Ftoḥo ܰ / pour /a/ et le /Rboṣo ܶ / pour /e/:

bote maisons ܒܳܬܶܐ
niše femmes ܢܝܫܶܐ
bira bière ܒܝܪܰܐ
Holanda les Pays-Bas ܗܳܠܰܢܕܰܐ

Les voyelles /a/ et /e/ peuvent indiquer un suffixe pronominal. Dans ce cas, elles seront notées, dans ce système d‘écriture, au moyen de la lettre /He ܗ/ précédée par le signe vocalique correspondant:

grëšle il a tiré ܓܪܷܫܠܶܗ
grëšla elle a tiré ܓܪܷܫܠܰܗ
babe son père (à lui) ܒܰܒܶܗ
baba son père (à elle) ܒܰܒܰܗ

4. Accentuation

En surayt, en règle générale, l’avant-dernière syllabe du mot est accentuée. L’article forme une unité accentuée avec le substantif qu’il précède et porte l’accent principal.

5. Majuscules et minuscules

Dans l’écriture syriaque (araméenne), il n’y a pas de distinction entre majuscules et minuscules. Dans l’écriture latine, on écrira une majuscule après un point ou un double point. De plus, les noms propres prendront une majuscule.

6. Ligatures

L’écriture syriaque (araméenne) connait quelques liaisons entre des lettres que l’on appelle des ligatures. Il faut les apprendre dès que possible. Les principales sont:

L + Olaf ܠܐ ـܠـ + ܐ
L + L ܠܠـ / ـܠܠ ܠ + ܠ
Olaf + L ܐܠـ ܐ + ܠ