L'écran d'édition a besoin d'au moins 450 pixels en horizontal. Veuillez faire tourner votre écran ou utiliser un écran plus grand.

Grammaire 6

a) Formation du pluriel:

Mots hérités: Les mots hérités sont des mots provenant de la langue araméenne ou qui ont été araméisés. Ils diffèrent des mots empruntés par leur forme de base ainsi que par leur forme plurielle. Dans cette catégorie se trouvent les substantifs de la section grammaire 4a.

1. Noms masculins

Les noms masculins avec la terminaison -o ـܐ construisent habituellement leur pluriel avec la terminaison -e ـܶܐ:

Singulier Pluriel
hërgo ܗܷܪܓܐ hërge ܗܷܪܓܶܐ leçon
kṯowo ܟܬ݂ܳܘܐ kṯowe ܟܬ݂ܳܘܶܐ livre
zabno ܙܰܒܢܐ zabne ܙܰܒܢܶܐ temps
šaboko ܫܰܒܳܟܐ šaboke ܫܰܒܳܟܶܐ fenêtre
Certains noms masculins en -o ـܐ ont un pluriel en -one ـܳܢܶܐ:
Singulier Pluriel
ëšmo ܐܷܫܡܐ ëšmone ܐܷܫܡܳܢܶܐ nom
ḥolo ܚܳܠܐ ḥolone ܚܳܠܳܢܶܐ oncle (maternel)
cammo ܥܰܡܡܐ cammone ܥܰܡܡܳܢܶܐ oncle (paternel)
ṭuro ܛܘܪܐ ṭurone ܛܘܪܳܢܶܐ montagne
aḥuno ܐܰܚܘܢܐ aḥunone ܐܰܚܘܢܳܢܶܐ frère
Quelques noms construisent leur pluriel d’une manière irrégulière et sont donc à apprendre par cœur. Dans cette catégorie, on retrouve:
Singulier Pluriel
bayto ܒܰܝܬܐ bote ܒܳܬܶܐ maison
abro ܐܰܒܪܐ abne ܐܰܒܢܶܐ fils
aṯro ܐܰܬ݂ܪܐ aṯrawoṯe ܐܰܬ݂ܪܰܘܳܬ݂ܶܐ pays

2. Noms féminins

Les noms féminins avec la terminaison -to ـܬܐ / -ṯo ـܬ݂ܐ ont généralement, au pluriel, la terminaison -oṯe ـܳܬ݂ܶܐ:

Singulier Pluriel
foṯo ܦܳܬ݂ܐ foṯoṯe ܦܳܬ݂ܳܬ݂ܶܐ visage
ḥulto ܚܘܠܬܐ ḥultoṯe ܚܘܠܬܳܬ݂ܶܐ tante (maternelle)
camṯo ܥܰܡܬ݂ܐ camṯoṯe ܥܰܡܬ݂ܳܬ݂ܶܐ tante (maternelle)
qašto ܩܰܫܬܐ qaštoṯe ܩܰܫܬܳܬ݂ܶܐ grand-mère
šawṯo ܫܰܘܬ݂ܐ šawṯoṯe ܫܰܘܬ݂ܳܬ݂ܶܐ quartier
Pour des raisons relatives à l’histoire de la langue, il y a beaucoup d’exceptions:
Singulier Pluriel
dukṯo ܕܘܟܬ݂ܐ dëkoṯe ܕܷܟܳܬ݂ܶܐ lieu, place
iqarṯo ܐܝܩܰܪܬ݂ܐ iqaryoṯe ܐܝܩܰܪܝܳܬ݂ܶܐ famille
barṯo ܒܰܪܬ݂ܐ bnoṯe ܒܢܳܬ݂ܶܐ fille, jeune fille
qelayto ܩܶܠܰܝܬܐ qeloyoṯe ܩܶܠܳܝܳܬ݂ܶܐ chambre
ganṯo ܓܰܢܬ݂ܐ ganoṯe ܓܰܢܳܬ݂ܶܐ jartin
Cependant, les noms féminins avec la terminaison –iṯo ـܝܬ݂ܐ forment leur pluriel de manière régulière en -yoṯe ـܳܬ݂ܶܐ et les noms en -uṯo ـܘܬ݂ܐ forment leur pluriel en -woṯe ـܘܳܬ݂ܶܐ:
Singulier Pluriel
malfoniṯo ܡܰܠܦܳܢܝܬ݂ܐ malfonyoṯe ܡܰܠܦܳܢܝܳܬ݂ܶܐ enseignante
malkuṯo ܡܰܠܟܘܬ̣ܐ malkwoṯe ܡܰܠܟܘܳܬ̣ܶܐ royaume
Comme mentionné plus haut dans la section grammaire 4a, il y a des exemples de noms féminins avec la terminaison -o ـܐ, qui font exception à la règle mais ceux-ci forment tout de même leur pluriel en -oṯe ـܳܬ݂ܶܐ:
Singulier Pluriel
arco (f.) ܐܰܪܥܐ arcoṯe ܐܰܪܥܳܬ݂ܶܐ terre
emo (f.) ܐܶܡܐ emoṯe ܐܶܡܳܬ݂ܶܐ mère
cayno (f.) ܥܰܝܢܐ caynoṯe ܥܰܝܢܳܬ݂ܶܐ œil
iḏo (f.) ܐܝܕ݂ܐ iḏoṯe ܐܝܕ݂ܳܬ݂ܶܐ main
dado (f.) ܕܰܕܐ dadoṯe ܕܰܕܳܬ݂ܶܐ tante (femme de l’oncle paternel)
barko ܒܰܪܟܐ barkoṯe ܒܰܪܟܳܬ݂ܶܐ genou
katfo ܟܰܬܦܐ katfoṯe ܟܰܬܦܳܬ݂ܶܐ épaule
Dans certains cas, les noms féminins avec la terminaison -o ـܐ peuvent former leur pluriel en -e ـܶܐ comme les noms masculins:
Singulier Pluriel
kefo (f.) ܟܶܦܐ kefe ܟܶܦܶܐ pierre
cezo (f.) ܥܶܙܐ ceze ܥܶܙܶܐ chèvre
Les mots suivants sont irréguliers:
Singulier Pluriel
šabṯo ܫܰܒܬ݂ܐ šabe ܫܰܒܶܐ semaine
aṯto ܐܰܬܼܬܐ niše ܢܝܫܶܐ femme

b) Formation du pluriel: 

Mots d’empruntLes mots d’emprunt sont des mots empruntés à d’autres langues et qui ont été intégrés au surayt. Ils sont reconnaissables par leur forme originellement non araméenne. Ces noms finissent généralement au masculin par une consonne et au féminin par -a ـܰܐ ou -e ـܶܐ. Au pluriel, les deux prennent la terminaison -at ـܰܬ.

 

1. Mots d’emprunt masculins finissant par une consonne

Singulier Pluriel
rastorant ܪܰܣܬܳܪܰܢܬ rastorantat ܪܰܣܬܳܪܰܢܬܰܬ restaurant
talafon ܬܰܠܰܦܳܢ talafonat ܬܰܠܰܦܳܢܰܬ téléphone
zlam ܙܠܰܡ zlamat ܙܠܰܡܰܬ homme
aršitakt ܐܰܪܫܝܬܰܟܬ aršitaktat ܐܰܪܫܝܬܰܟܬܰܬ architecte

Dans de nombreux cas, les mots d’emprunt masculins qui finissent par une consonne peuvent former leurs pluriels en -e ـܶܐ comme les mots hérités: rastorant, ܪܰܣܬܳܪܰܢܬ Pl. rastorantat -rastorante ܪܰܣܬܳܪܰܢܬܰܬܪܰܣܬܳܪܰܢܬܶܐ talafon ܬܰܠܰܦܳܢ, Pl. talafonat - talafone ܬܰܠܰܦܳܢܰܬܬܰܠܰܦܳܢܶܐ

En outre, les mots d’emprunt d’origine arabe peuvent aussi prendre la forme du pluriel qu’ils ont dans leur langue d’origine. Il existe donc trois formes de pluriel pour certains mots:

Singulier Pluriel
maṭbax ܡܰܛܒܰܟ݂ maṭebëx/maṭbaxat/maṭbaxe ܡܰܛܶܒܷܟ݂ ܆ ܡܰܛܒܰܟ݂ܰܬ ܆ ܡܰܛܒܰܟ݂ܶܐ cuisine
ḥaywan ܚܰܝܘܰܢ ḥayewën/ḥaywanat/ḥaywane ܚܰܝܶܘܷܢ ܆ ܚܰܝܘܰܢܰܬ ܆ ܚܰܝܘܰܢܶܐ animal
daftar ܕܰܦܬܰܪ dafetër/daftarat/daftare ܕܰܦܶܬܷܪ ܆ ܕܰܦܬܰܪܰܬ ܆ ܕܰܦܬܰܪܶܐ cahier

 

2. Mots d’emprunt féminins avec la terminaison -e ـܶܐ / -a ـܰܐ

Singulier Pluriel
ënca ܨܷܢܥܰܐ ëncat ܨܷܢܥܰܬ métier
cmara ܥܡܰܪܰܐ cmarat ܥܡܰܪܰܬ construction
čanṭa ܫ̰ܰܢܛܰܐ čanṭat ܫ̰ܰܢܛܰܬ sac
saca ܣܰܥܰܐ sacat ܣܰܥܰܬ heure
boya ܒܳܝܰܐ boyat ܒܳܝܰܬ couleur
baladiye ܒܰܠܰܕܝـܝܶܐ baladiyat ܒܰܠܰܕܝـܝܰܬ administration communale
šërke ܫܷܪܟܶܐ šërkat ܫܷܪܟܰܬ entreprise
badle ܒܰܕܠܶܐ badlat ܒܰܕܠܰܬ costume

Les emprunts récents peuvent s’écarter de cette règle comme, par exemple, le mot féminin tuwalet ܬܘܘܰܠܶܬ , Pl. tuwaletat ܬܘܘܰܠܶܬܰܬ „toilette“.

En principe, la forme du pluriel est donnée dans les glossaires et dictionnaires et doit être apprise par cœur avec la forme du singulier.