L'écran d'édition a besoin d'au moins 450 pixels en horizontal. Veuillez faire tourner votre écran ou utiliser un écran plus grand.

Grammaire 8

a) Le verbe: le prétérit

Au passé, il est important de distinguer les verbes transitifs des verbes intransitifs. Les verbes transitifs sont ceux qui peuvent avoir un complément d’objet direct comme goraš/gurš- (grëš-) (ܓܳܪܰܫ ܇ ܓܘܪܫـ (ܓܪܷܫـ “tirer (quelque chose)”. Les verbes intransitifs n’ont pas d’objet direct comme domax/dëmx- (damëx-) (ܕܳܡܰܟܼ: ܕܷܡܟ݂ـ (ܕܰܡܷܟ݂ـ “dormir”. La base du prétérit (première forme du passé) n’a qu’une seule forme pour les verbes transitifs (par ex. grëš- ܓܪܷܫـ ‚tirer‘), tandis qu’elle en a deux pour les verbes intransitifs (damëx-/damix- ܕܰܡܷܟ݂ـ ܇ ܕܰܡܝܟ݂ـ‚dormir‘).

1. Verbes transitifs

Pour les verbes transitifs, les personnes seront précisées par les suffixes suivants que l’on ajoutera à la base grëš- ܓܪܷܫـ :

  Singulier Pluriel
3ème Pers. (m.) -le ـܠܶܗ -Ce  ــܶܗ 
3ème Pers. (f.) -la ـܠܰܗ
2ème Pers. (m.) -lux ـܠܘܟ݂ -xu  ـܟ݂ܘ 
2ème Pers. (f.) -lax ـܠܰܟ݂
1ère Pers. -li ـܠܝ -lan ـܠܰܢ

Le Ce de la troisième personne du pluriel signifie que la dernière consonne de la base est redoublée et suffixée d’un –e. Ici le /C/ représente n’importe quelle consonne. Dans le cas de grëš- ܓܪܷܫـ la forme 3ème pl. est grëšše ܓܪܷܫܫܶܗ „ils ont tiré“. Au prétérit (à l’inverse du présent et du futur), les verbes transitifs ne distinguent pas entre le masculin et le féminin à la première personne du singulier mais feront une distinction à la deuxième et à la troisième personne du singulier. La formation du prétérit des verbes transitifs se fait comme suit:

  Singulier Pluriel
3ème Pers. (m.) grëšle il a tiré ܓܪܷܫܠܶܗ grëšše ils/elles ont tiré ܓܪܷܫܫܶܗ
3ème Pers. (f.) grëšla elle a tiré ܓܪܷܫܠܰܗ
2. Person (m.) grëšlux tu (m.) as tiré ܓܪܷܫܠܘܟ݂ grëšxu vous avez tiré ܓܪܷܫܟ݂ܘ
2ème Pers. (f.) grëšlax tu (f.) as tiré ܓܪܷܫܠܰܟ݂
1ère Pers. grëšli j’ai tiré ܓܪܷܫܠܝ grëšlan nous avons tiré ܓܪܷܫܠܰܢ
Exemples pour le prétérit des verbes transitifs:

Saro zwënla čanṭa Saro a acheté un sac. ܣܰܪܐ ܙܘܷܢܠܰܗ ܫ̰ܰܢܛܰܐ
hënne nqëlle lu bayto ḥaṯo Ils ont déménagé dans la nouvelle maison. ܗܷܢܢܶܐ ܢܩܷܠܠܶܗ ܠܘ ܒܰܝܬܐ ܚܰܬ݂ܐ
šrëḥle u mede dë ršëmle Il a expliqué ce qu’il a dessiné. ܫܪܷܚܠܶܗ ܐܘ ܡܶܕܶܐ ܕܷܪܫܷܡܠܶܗ
u aršitakt ršëmle plan L’architecte a dessiné un plan. ܐܘ ܐܰܪܫܝܬܰܟܬ ܪܫܷܡܠܶܗ ܦ݁ܠܰܢ
u Aday ftëḥle rastorant Aday a ouvert un restaurant. ܐܘ ܐܰܕܰܝ ܦܬܷܚܠܶܗ ܪܰܣܬܳܪܰܢܬ

2. Verbes intransitifs

Pour les verbes intransitifs, les personnes seront précisées par les suffixes suivants que l’on ajoutera à la base damëx- ܕܰܡܷܟ݂ـ / damix- ܕܰܡܝܟ݂ـ:

  Singulier Pluriel
3ème Pers. (m.) -- - -i ـܝ
3ème Pers. (f.) -o ـܐ
2ème Pers. -at ـܬ -itu ـܝܬܘ
1ère Pers. (m.) -no ـܢܐ -ina ـܝܢܰܐ
1ère Pers. (f.) -ono ـܳܢܐ

Ces suffixes correspondent à ceux du présent (cfr. grammaire 7a). C’est pourquoi, ici aussi, comme au présent, on distinguera au singulier entre masculin et féminin à la première et à la troisième personne et pas à la deuxième personne.

En associant les suffixes pour les verbes intransitifs avec l’exemple damëx ܕܰܡܷܟ݂ـ /damix- ܕܰܡܝܟ݂ـ „dormir“, on obtient les formes suivantes au prétérit:

  Singulier Pluriel
3ème Pers. (m.) damëx il a dormi ܕܰܡܷܟ݂ damixi ils/elles ont dormi ܕܰܡܝܟ݂ܝ
3ème Pers. (f.) damixo elle a dormi ܕܰܡܝܟ݂ܐ
2ème Pers. damixat tu as dormi ܕܰܡܝܟ݂ܰܬ damixitu vous avez dormi ܕܰܡܝܟ݂ܝܬܘ
1ère Pers. (m.) damëxno j‘(m.) ai dormi ܕܰܡܷܟ݂ܢܐ damixina nous avons dormi ܕܰܡܝܟ݂ܝܢܰܐ
1ère Pers. (f.) damixono j‘(f.) ai dormi ܕܰܡܝܟ݂ܳܢܐ
Exemples pour le prétérit des verbes intransitifs:

šafëc mëdde d šato Un an est passé. ܫܰܦܷܥ ܡܷܕܕܶܐ ܕܫܰܬܐ
šamici i tašciṯo Ils ont entendu l’histoire. ܫܰܡܝܥܝ ܐܝ ܬܰܫܥܝܬ݂ܐ
ayko yalifat Holandoyo? Où as-tu appris le néerlandais? ܐܰܝܟܐ ܝܰܠܝܦܰܬ ܗܳܠܰܢܕܳܝܐ؟
qadër maxla ruḥe Il a réussi à se sauver. ܩܰܕܷܪ ܡܰܟ݂ܠܰܨ ܪܘܚܶܗ
aḥna yalifina u lišono Nous avons appris la langue. ܐܰܚܢܰܐ ܝܰܠܝܦܝܢܰܐ ܐܘ ܠܝܫܳܢܐ

b) Les nombres

Les nombres cardinaux et ordinaux sont présentés dans cette leçon au paragraphe “Nombres – Bnoyo – ܒܢܳܝܐ”. L’important est de garder à l’esprit qu’aussi bien les nombres cardinaux que les nombres ordinaux de 1 à 10 ont une forme féminine et masculine. La forme féminine est préposée aux substantifs féminins tandis que la forme masculine l’est aux masculins. À partir de deux, les choses comptées sont toujours au pluriel:

Nombres cardinaux:

f. m.
ḥḏo aṯto une femme ܚܕ݂ܐ ܐܰܬ݂ܬܐ ḥa gawro un homme ܚܰܐ ܓܰܘܪܐ
tarte niše deux femmes ܬܰܪܬܶܐ ܢܝܫܶܐ tre gawre deux hommes ܬܪܶܐ ܓܰܘܪܶܐ
tlëṯ niše trois femmes ܬܠܷܬ݂ ܢܝܫܶܐ tloṯo gawre trois hommes ܬܠܳܬ݂ܐ ܓܰܘܪܶܐ

À l’opposé du français, les séries de nombres 21-29, 31-39, 41-49, etc. sont construites de cette manière: Unités + et + Dizaines. Par ex.: ḥa w cësri ܚܰܐ ܘܥܷܣܪܝ „vingt-et-un (m.)“ (litt. : un-et-vingt). Pour cette raison, on utilisera, pour ces nombres, la forme masculine ou féminine en accord avec la chose comptée.

Nombres ordinaux:

Pour les nombres ordinaux (premier/ère; deuxième; etc.), il existe en Surayt une série de formes avec d ܕ + article (cfr. grammaire 3a) pour tous les nombres et une autre restreinte aux nombres de 1 à 10. Les deux séries sont données dans cette leçon.